Cimetière des Nègres

Cimetière des Nègres

Ce lot était où il y avait une Église Baptiste ainsi que le cimetière de l’église.

Ce n’est qu’en 1862 que l’Union Baptiste a inscrit la congrégation de l’église comme étant « Noire ». Au début l’église avait une congrégation de majorité blanche avec une petite appartenance Noire, qui augmentait progressivement. A cette période une église plus grande avait été construite à Virgil et plusieurs membres blancs avaient transférés là.

Mary Ann Guillan décrit le problème dans une entrevue avec Janet Carnochan environ l’année 1890 :

« Les Baptistes blancs et les Baptistes noirs ont contesté pour l’église, mais les Baptistes noirs ont gagné. »

A fur et à mesure que la Ville changeait et les gens déménageaient pour des meilleurs emplois ailleurs, la congrégation diminuait encore plus, jusqu’en 1878,  seulement dix membres étaient inscrits.
Même si Rév. Lacey fut un ministre Noir, pas tout le monde mentionné ci-dessus était « de couleur ».

Herbert Holmes et Jacob Green, d’après certaines informations, qui sont morts durant l’Affaire Solomon Moseby étaient enterrés dans le « Cimetière de Nègres », mais aucune pierre tombale ne marque leurs tombes aujourd’hui.

L’église fut fermée et le bâtiment fut déplacé. Mais le lot était encore utilisé par la famille de l’autre côté de la rue, la famille Wesley.  Les Wesley habitaient à 519 rue Mississauga. George Wesley est mort en 1893 et même s’il était Méthodiste, il fut enterré ici avec son fils, qui est décédé quelques années plus tôt. Le cimetière a été envahi par la végétation et les pierres tombales qui existaient sont tombées. La Ville a pris le contrôle quant à l’entretien du cimetière et une plaque du patrimoine a été installée.

Le Révérend John Oakley

Le Révérend John Oakley, un ministre blanc, est venu à Niagara vers 1814 et il fut nommé responsable des magasins militaires à Fort George. Après son emploi militaire il est devenu enseignant et prêcheur. John Oakley était le Révérend de l’Église Baptiste  qui était autrefois où le cimetière  est aujourd’hui. Il a aidé à recueillir des fonds pour construire l’église originelle.

La fille d’Oakley, Susan, est enterrée au cimetière avec une pierre tombale.

Les Pierres Tombales

Aujourd’hui il y a trois pierres tombales qui sont encore verticales. Deux se situent en avant du site et l’autre se situe à l’arrière.  Les pierres tombales en avant du site sont pour le fils de George Wesley, George D. Wesley, et pour la fille de John Oakley, Susan. Le tombeau de George Wesley est situé à l’arrière.

La Pierre Tombale de George D. Wesley

Voici la tombe de George D. Wesley. Le message sur la pierre tombale lit comme suit :

En mémoire de George D. fils de Geo et Harriet Wesley. Décédé le 7 avril 1877. Agé 21 ans, 3 mois et 2 jours.

La Tombe Wesley

Nous croyons que c’est la tombe de George Wesley qui est mort en 1893. George était un chercheur de liberté de Kentucky qui  a élevé sa famille à Niagara-on-the-Lake.

Tout ce que nous voyons présentement sur la pierre tombale est le nom WESLEY.

La Maison de George Wesley

Voici la maison où George Wesley et sa femme Harriet, leurs enfants et la famille Warfield habitaient.

La maison se situe à 519 rue Mississauga, de l’autre côté de la rue du Cimetière des Nègres aujourd’hui.
Si vous choisissez d’aller voir cette maison, veuillez noter que c’est une résidence privée. Veuillez respecter la propriété privée et regardez la maison du trottoir.



Extrait de
Voices of Freedom | Histoire des Noirs à Niagara-on-the-Lake

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS