Martin-pêcheur d'Amérique

Martin-pêcheur d'Amérique

Où : actif sur la rivière et à l’entrée du plan d’eau  
Quand : avril à novembre et parfois l'hiver là où l'eau ne gèle pas

Nom scientifique : Megaceryle alcyon 
Taille moyenne : 33 cm
Envergure moyenne : 50 cm 
Poids moyen : 125 à 215 g 

Crédit photo : Alain Charette

En vidéo


Cherchez le petit mohawk

De la taille d’un pigeon, le Martin-pêcheur d’Amérique se reconnaît facilement : il a la tête disproportionnée par rapport à son corps et une huppe bleue qui ressemble drôlement à un petit mohawk. Fait intéressant, cette espèce est l’une des rares dont la femelle est plus colorée que le mâle. En effet, la belle a du roux sur la poitrine et les flancs, sous la bande bleue en-dessous de la gorge, alors que le mâle n'a pas de roux. 

Crédit vidéo : Éric Liner  

Un peu glouton

On le voit souvent immobile au sommet d'un arbre ou en train de voler sur place au-dessus du réservoir, juste avant qu’il ne plonge vers sa proie. Son bec droit et pointu fait de lui un pêcheur redoutable. Il s’en sert comme d’une pince pour attraper un poisson qu’il tape ensuite sur une surface dure ou une branche avant de l’avaler tête première, en entier. Bien qu'il préfère les plus petits poissons, il n'hésite pas à en chasser des plus gros. Certains font parfois la longueur de son corps ! Si le poisson se fait rare, il ne lèvera pas le nez sur les insectes, les reptiles et les petits mammifères, entre autres.

Crédit photo : Ryan Shaine  

Un nid particulier

Le nid du Martin-pêcheur d’Amérique, n’est pas celui qu’on imagine, en brindilles sur une branche d’arbre. C’est plutôt un tunnel d’un à deux mètres de long, creusé dans des sablières, des fossés en bordure de routes ou les rivages d'un cours d'eau. Le mâle et la femelle s'entraident à tour de rôle pour creuser le nid et s'encouragent mutuellement par des chants pendant que l'autre travaille. Comme c’est romantique.

Crédit photo : Betty Rizzotti

Voici son cri

Source photo: Paul Marvin


Description de son cri

Vous risquez d’entendre le Martin-pêcheur d’Amérique bien avant de le voir, grâce à un cri vif et sec qui ressemble à « kekity-kek-kek-kek-ticky-kek ». Très drôle quand on essaie de le répéter rapidement plusieurs fois. Ce cri est émis pendant les querelles territoriales ou si un humain pénètre dans le territoire.

Sources : 
oiseauxparlacouleur.com
espacepourlavie.ca
oiseaux.net
wikipedia.org
oiseaux-birds.com
xeno-canto.org
ebird.org



Extrait de
Victo et ses oiseaux | Le réservoir Beaudet

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS