Tyran tritri

Tyran tritri

Où l’observer : de la passerelle, en face de la ferme Gerlac, à l'embouchure de la rivière, là ou elle devient le réservoir (près des deux bancs). 
Quand : mai à septembre
Nom scientifique : Tyrannus tyrannus 
Taille moyenne : 23 cm
Envergure moyenne : 33 à 38 cm 
Poids moyen : 33 à 55 g 

Crédit photo :  Diane Labonté 

Quel culot!

Le Tyran tritri a beau être très petit, son mauvais caractère lui a valu son nom! Cet oiseau solide et confiant se pose à la vue de tous sur les clôtures, au sommet des arbres ou des pylônes et n’a pas peur de s’attaquer à plus grand que lui pour défendre son territoire, qu’importe que ce soit un corbeau ou un rapace. Il lui arrive même de se poser sur le dos de l’intrus pour mieux frapper sa tête à coups de bec. Quel culot!  

Cédit photo : Steve Kolbe

En vidéo


Au menu

Pour se nourrir, le Tyran tritri attend sur un perchoir exposé et s’élance pour capturer un insecte en plein vol. Il peut aussi picorer de la nourriture sur la végétation. Il est capable d’arracher une baie de sa tige tout en volant. Il retourne sur le même perchoir après sa chasse, avec un cri aigu triomphant. Le Tyran tritri est un migrateur longue distance, pouvant parcourir plus de 3000 km.

Crédit photo : Alain Charette 

Voici son cri

Source photo: Xeno canto


Description de son cri

Parce que c’est un lève-tôt et un couche-tard, il n’est pas rare d’entendre le cri du Tyran tritri bien avant le lever du soleil et jusqu’à ce que la pénombre se pointe le bout du nez. Son chant est un dur
« dzeet » lancé en série, et suivi d’un « zeer » bourdonnant « dzeet-t-t-t-dzeet-zeer… ».

Sources : 
oiseaux-birds.com
xeno-canto.org
ebird.org
 
 



Extrait de
Victo et ses oiseaux | Le réservoir Beaudet

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS