Église Saint-Ignace-de-Loyola

Un bâtiment historique d'une grande valeur architecturale


Un lieu de culte reconnu pour sa remarquable acoustique

Après une première chapelle et une petite église bénie en 1892, un nouveau lieu de culte est érigé ici en 1933. 

Malgré d’importantes rénovations en 1983 et en 2006-2007, elle conserve son authenticité. L’église de style gothique témoigne d’une valeur historique et architecturale. La remarquable acoustique du bâtiment doté d’un orgue Casavant, gracieusement offert par des paroissiens de l’époque, en fait une salle de concert prisée.


Une municipalité au nom amérindien

L’église Saint-Ignace-de-Loyola fait partie du « Circuit patrimonial de Nominingue ». 

En consultant sur place les panneaux de ce circuit patrimonial, vous en apprendrez davantage sur les plus beaux joyaux de cette municipalité fondée en 1883. On pense à l’école du Saint-Rosaire qui accueille des élèves du primaire, ou encore à l’Auberge Chez Ignace, autrefois le magasin général Giroux qui abritait également un bureau de poste.

Un territoire propice à la chasse et la pêche

Découvrez l’histoire d’un territoire où les habitants vivent à l’époque de l’agriculture, de l’industrie forestière et du tourisme. Où des clubs privés voient le jour au milieu du 19e siècle, réservés surtout aux mieux nantis, alors que la chasse et la pêche demeurent pour les colons des activités de subsistance. Une municipalité dont certains de ses habitants « tirent le diable par la queue », alors que des médecins, avocats, juges et d’autres professionnels y élisent domicile.

« Nos ressources restent intactes dans les entrailles de la terre. Notre bois pourrit sur le sol. Allons-nous périr au milieu de l’abondance? Non Messieurs! » 
- Curé Labelle

Extrait de
La Route des Belles-Histoires

La Route des Belles-Histoires image circuit

Présenté par : Tourisme Laurentides

Directions

Téléchargez l'application BaladoDécouverte (pour Android et iOS) et accédez au plus vaste réseau francophone d’expériences de visites guidées en Amérique.