Villa Red Oak | Ancien hôpital Saint-Joseph

L'Hôpital Saint-Joseph

En 1896, les Sœurs de la Charité d’Ottawa (connues aussi comme les Sœurs Grises de la Croix) sont arrivées à Sudbury pour prêter assistance au personnel d'un vieil hôpital qui connaissait des difficultés.

Deux ans plus tard, la congrégation a fait ériger un nouvel hôpital (celui sur cette photo), tout près de l'église de la Paroisse Ste-Anne-des-Pins. Il s'agit de l’Hôpital Saint-Joseph.

Pendant plus de 50 ans

Le nouvel hôpital figurait parmi les premiers établissements sociaux à naître dans un milieu canadien-français à l'extérieur du Québec. De ce fait, la paroisse a joué un rôle clé dans son administration.

Pendant plus de 50 ans, cet hôpital était le seul centre de soins à Sudbury. Même s’il n’a coûté à la ville qu’un modeste dix mille dollars au départ, les dépenses se sont multipliées par la suite.

Le premier ajout a été l’aile de l'Est, construit en 1914. Une salle d’opération, une chapelle, une salle de lavage et une chaufferie se sont aussi ajoutées à l’hôpital.

L’Hôpital a cessé ses activités en 1975.

Transformation

Le Centre des jeunes de Sudbury (aujourd’hui nommé Carrefour francophone) a pris possession de l’édifice en 1978 et a procédé à travaux de rénovation avant de s’y installer, en 1981.

Au fil du temps

La Place St-Joseph, un don du Diocèse de Sault Ste. Marie et des Sœurs de la charité d’Ottawa, a hébergé le centre jeunesse et plusieurs organismes et entreprises francophones jusqu’en 2004, moment où des difficultés financières les ont contraint à vendre.

Un nouveau propriétaire, le promoteur immobilier Dalron, a transformé le bâtiment centenaire en une résidence pour personnes âgées qu’il a nommé le Red Oak Villa.

Détail particulier: plusieurs francophones nés dans l’ancien hôpital vivent maintenant dans cette résidence!

Juste à côté

En 1911, un groupe de religieuses d’Ottawa a mis sur pied l’École de soins infirmiers St-Élisabeth. De 1913 à 1969, un total de 907 infirmières y ont reçu une formation et un diplôme. Les religieuses étaient logées dans l’édifice à sept étages qui est désormais le Centre diocésain. Elles ont acquis des compétences pratiques en travaillant parfois à l’Hôpital St-Joseph, situé juste à côté.

Des sous-terrains dits hantés

À proximité, cette ancienne école, transformée en orphelinat à une certaine époque, était raccordée à l’Hôpital St-Joseph par des tunnels souterrains. Les religieuses et des étudiantes en formation l'empruntaient. On laissait circuler la rumeur à l'effet que les tunnels étaient hantés, ce qui évitait le flânage dans les corridors et motivait les jeunes femmes à se précipiter aussi rapidement que possible en classe... et vice-versa.

À propos

La réputation lugubre des lieux était en partie créée par la présence d’un guetteur de nuit nommé Old Joe  qui, à première vue, paraissait de mauvaise humeur.

Old Joe faisait des petits travaux divers et agissait un peu à titre de gardien de nuit. Il avait eu un accident vasculaire cérébral et se déplaçait en traînant une jambe, comme le bossu de Notre-Dame, éveillant une crainte non fondée chez les étudiantes.

Puisqu’elles devaient respecter un couvre-feu rigide, certaines passaient dans les tunnels tard la nuit pour éluder les sœurs. Les filles tardives ont vite appris qu’Old Joe était bien aimable, et qu’il suffisait de lui donner des sucreries pour qu’il garde secrète leur heure d’arrivée. Elles s’assureraient alors de toujours avoir des barres de chocolat dans leur poche.

En 2017, la résidence pour personnes âgées a entrepris des travaux d’expansion pour construire une annexe à six étages qui redoublera sa capacité. Par contre, pour cette croissance, il a été nécessaire de supprimer les deux passages souterrains qu’empruntaient les étudiantes-infirmières pour leurs aller-retour entre la résidence et l’hôpital.

Extrait de
Le Grand Sudbury | La naissance du Nouvel-Ontario

Le Grand Sudbury | La naissance du Nouvel-Ontario image circuit

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS

Directions pour me rendre