École secondaire du Sacré-Coeur

Le collège des Jésuites

Fondé par les Jésuites et inauguré en 1913, le Collège du Sacré-Cœur est un parfait exemple d'efforts visant à enseigner et à perpétuer le français comme langue parlée.

Cette école bilingue a joué un rôle fondamental dans l’histoire de l’éducation en français dans le Nord de l’Ontario. Ce collège a été, pendant des décennies, le centre d’éducation des jeunes franco-ontariens.

Un règlement de trop

En 1912, le gouvernement de l’Ontario a adopté un règlement interdisant l’usage du français pour l’enseignement et les communications après les deux premières années d’enseignement primaire dans les écoles de l’Ontario. Ce Règlement no 17 a déclenché une crise à l’échelle provinciale.

Une fois le règlement déclaré, les francophones se sont organisés et ont lutté sans relâche pour conserver leurs droits à l’éducation. Plusieurs établissements ont même été créés, affirmant davantage l’identité des Canadiens-français en Ontario.

Mesures visant à créer une université de langue française

Pendant les années 1940, l’administration de l’école a pris des mesures afin de créer une université de langue française, mais le projet a été mis de côté quand le maire de Sudbury, Bill Beaton, a dévoilé des plans pour la fondation d'une Université du Nord de l’Ontario .

En 1957, le Père Raymond et le conseil de direction ont ressuscité le projet d’une université de langue française et l’ont nommée l’Université de Sudbury. Cet établissement fait partie du regroupement à l'origine de la fondation de la Fédération Laurentienne (Université Laurentienne).

Le Collège du Sacré-Cœur a joué un rôle décisif dans l’éclosion de l’identité collective de l’Ontario-français en étant un principal moteur du développement intellectuel des Canadiens-français dans le Nord-Est de l’Ontario.

Au fil des ans, des milliers de jeunes hommes sont passés dans les couloirs du Collège et nombreux sont devenus des dirigeants qui ont laissé une empreinte sur la communauté franco-ontarienne et ailleurs.

Des excuses

Le 22 février 2016, la première ministre, Mme Kathleen Wynne, au nom du gouvernement de l’Ontario, a présenté des excuses officielles aux Franco-Ontariens pour l’adoption du Règlement 17 et les effets néfastes sur leurs communautés. L’Association canadienne-française de l’Ontario (ACFO) du grand Sudbury est à l'origine de cette demande d'excuses.

Porte fermées, puis ré-ouvertes

Malheureusement, le Collège a connu beaucoup de problèmes financiers et a dû fermer ses portes en 1967, cessant ainsi d’offrir un enseignement au palier secondaire.

Pour reconnaître la tradition catholique francophone de longue date sur son site historique, en 2003, le Conseil scolaire catholique du Nouvel-Ontario a inauguré la nouvelle École secondaire du Sacré-Cœur. Des éléments historiques ont été intégrés à la nouvelle école et une partie de la fondation de l’édifice original est intacte et bien en vue à l’entrée.

Extrait de
Le Grand Sudbury | La naissance du Nouvel-Ontario

Le Grand Sudbury | La naissance du Nouvel-Ontario image circuit

Présenté par : Destination Northern Ontario

Directions pour me rendre

Téléchargez l'application BaladoDécouverte (pour Android et iOS) et accédez au plus vaste réseau francophone d’expériences de visites guidées en Amérique.