La maison Beckett-Ayer

Le 608 rue Prospect


Portrait de Charles Goodhue Bekcett

Charles Goodhue Beckett tente sa chance à Toronto, puis aux États-Unis. D’ailleurs, il décède prématurément en Arizona, en 1891, à l’âge de 50 ans.

L'ancienne maison du couple Beckett-Ayer

Construite en 1865 et 1866 avec un plan au sol en T, la résidence de style Renouveau classique possède notamment une balustrade en fer forgé. Elle a subi des agrandissements vraisemblablement dans les années 1950, et des rénovations importantes en 1994. Photo : vers 2002.

L'usine Walter Blue & Co.

Walter Blue ouvre un premier atelier de confection de vêtements en 1875 sur la rue Wellington. Dès 1896, il déménage sur la rue Lansdowne, aujourd’hui rue des Grandes-Fourches. Un deuxième édifice est construit en 1926 pour les besoins de la compagnie qui embauche de 200 à 300 personnes, surtout des femmes.

L'homme d'affaires Louis Albert Bayley

La famille de Louis Albert Bayley demeure propriétaire du 608 rue Prospect durant 80 ans, soit de 1897 à 1977. Au cours de sa carrière, l’homme d’affaires occupe notamment le poste de président de la Stanstead & Sherbrooke Mutual Fire Insurance Co. Bayley fait également partie des directeurs de l’exposition agricole de 1912. À l’époque, celle-ci est l’un des plus importants événements du genre au Canada. 

Texte de l'audio

Wilfrid B : Arrêtons-nous ici, devant la maison Beckett-Ayer.

Madame : Je me demandais si vous étiez pour m’en parler! Nous n’étions pas bien loin tout à l’heure… Je la trouve intéressante, avec son portique ouvert et la dizaine de colonnes qui le supporte. Ça me rappelle des images que j’ai vues de temples romains ou grecs.

Wilfrid Martin : Je vous l’avais gardée pour le chemin du retour! On dit qu’elle est de style Renouveau classique et les 12 colonnes sont un élément important. Avez-vous remarqué leurs chapiteaux, ou leur tête si vous préférez? Ils sont de forme ionique et plusieurs sont encore d’origine, en terre cuite.

Madame : Elle a été construite à quelle époque?

Wilfrid Martin: Cette maison de 12 pièces a 65 ans; elle est construite en 1865-1866 pour le fils du major Henry Beckett, Charles Goodhue Beckett et sa nouvelle épouse, Cordelia Ayer. C’est donc en l’honneur du couple qu’on l’appelle la maison Beckett-Ayer, mais ils ne l’ont pas habité longtemps, une dizaine d’années seulement.

Madame : Ils étaient pourtant jeunes… Une belle grande maison comme cela, il me semble qu’on y habite longtemps, à moins qu’une tragédie ou qu’un déménagement n’arrivent.

Wilfrid Martin : En fait, c’est un peu des deux. Selon ce que j’ai trouvé, le couple Beckett-Ayer a rapidement déménagé à Toronto, mais il est demeuré propriétaire de la maison. Monsieur Beckett fils était aussi propriétaire d’une manufacture d’allumettes, mais les affaires se sont mises à mal aller. Son usine a fait faillite et la maison a été saisie en 1886. C’est un manufacturier de vêtements, Walter Blue, qui l’achète aux enchères. Certaines personnes appellent d’ailleurs la maison en son nom.

Madame : Et aujourd’hui, qui y habite, le savez-vous?

Wilfrid Martin : Depuis 1897, c’est monsieur Louis Albert Bayley, un homme d’affaires comme les précédents propriétaires, qui y réside. Dans le fond, si on me donnait le choix, c’est maison Bayley que je l’appellerais. Ça fait plus de 30 ans qu’il y habite avec sa famille. J’ai même entendu dire que c’est lui qui a fait construire le portique à pilastres, ou à colonnes, si caractéristique.

Madame : Dans ce cas, il est vrai que l’honneur devrait lui revenir.

Extrait de
Les Belles du Nord

Les Belles du Nord image circuit

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS

Directions pour me rendre