La maison Beckett-Ayer

Le 608 rue Prospect


Portrait de Charles Goodhue Bekcett

Charles Goodhue Beckett tente sa chance à Toronto, puis aux États-Unis. D’ailleurs, il décède prématurément en Arizona, en 1891, à l’âge de 50 ans.

L'ancienne maison du couple Beckett-Ayer

Construite en 1865 et 1866 avec un plan au sol en T, la résidence de style Renouveau classique possède notamment une balustrade en fer forgé. Elle a subi des agrandissements vraisemblablement dans les années 1950, et des rénovations importantes en 1994. Photo : vers 2002.

L'usine Walter Blue & Co.

Walter Blue ouvre un premier atelier de confection de vêtements en 1875 sur la rue Wellington. Dès 1896, il déménage sur la rue Lansdowne, aujourd’hui rue des Grandes-Fourches. Un deuxième édifice est construit en 1926 pour les besoins de la compagnie qui embauche de 200 à 300 personnes, surtout des femmes.

L'homme d'affaires Louis Albert Bayley

La famille de Louis Albert Bayley demeure propriétaire du 608 rue Prospect durant 80 ans, soit de 1897 à 1977. Au cours de sa carrière, l’homme d’affaires occupe notamment le poste de président de la Stanstead & Sherbrooke Mutual Fire Insurance Co. Bayley fait également partie des directeurs de l’exposition agricole de 1912. À l’époque, celle-ci est l’un des plus importants événements du genre au Canada. 

Texte de l'audio

Wilfrid B : Arrêtons-nous ici, devant la maison Beckett-Ayer.

Madame : Je me demandais si vous étiez pour m’en parler! Nous n’étions pas bien loin tout à l’heure… Je la trouve intéressante, avec son portique ouvert et la dizaine de colonnes qui le supporte. Ça me rappelle des images que j’ai vues de temples romains ou grecs.

Wilfrid Martin : Je vous l’avais gardée pour le chemin du retour! On dit qu’elle est de style Renouveau classique et les 12 colonnes sont un élément important. Avez-vous remarqué leurs chapiteaux, ou leur tête si vous préférez? Ils sont de forme ionique et plusieurs sont encore d’origine, en terre cuite.

Madame : Elle a été construite à quelle époque?

Wilfrid Martin: Cette maison de 12 pièces a 65 ans; elle est construite en 1865-1866 pour le fils du major Henry Beckett, Charles Goodhue Beckett et sa nouvelle épouse, Cordelia Ayer. C’est donc en l’honneur du couple qu’on l’appelle la maison Beckett-Ayer, mais ils ne l’ont pas habité longtemps, une dizaine d’années seulement.

Madame : Ils étaient pourtant jeunes… Une belle grande maison comme cela, il me semble qu’on y habite longtemps, à moins qu’une tragédie ou qu’un déménagement n’arrivent.

Wilfrid Martin : En fait, c’est un peu des deux. Selon ce que j’ai trouvé, le couple Beckett-Ayer a rapidement déménagé à Toronto, mais il est demeuré propriétaire de la maison. Monsieur Beckett fils était aussi propriétaire d’une manufacture d’allumettes, mais les affaires se sont mises à mal aller. Son usine a fait faillite et la maison a été saisie en 1886. C’est un manufacturier de vêtements, Walter Blue, qui l’achète aux enchères. Certaines personnes appellent d’ailleurs la maison en son nom.

Madame : Et aujourd’hui, qui y habite, le savez-vous?

Wilfrid Martin : Depuis 1897, c’est monsieur Louis Albert Bayley, un homme d’affaires comme les précédents propriétaires, qui y réside. Dans le fond, si on me donnait le choix, c’est maison Bayley que je l’appellerais. Ça fait plus de 30 ans qu’il y habite avec sa famille. J’ai même entendu dire que c’est lui qui a fait construire le portique à pilastres, ou à colonnes, si caractéristique.

Madame : Dans ce cas, il est vrai que l’honneur devrait lui revenir.

Extrait de
Les Belles du Nord

Les Belles du Nord image circuit

Présenté par : Musée d'histoire de Sherbrooke

Directions pour me rendre

Téléchargez l'application BaladoDécouverte (pour Android et iOS) et accédez au plus vaste réseau francophone d’expériences de visites guidées en Amérique.