La Court street Terrace

Le 195-203 rue Court


Vue de l'ancien palais de justice vers 1880

De 1839 à 1904, le palais de justice qui dessert le district judiciaire de Saint-François loge à l’actuel no 315 de la rue William. Huit ans après le déménagement du palais de justice au carré Strathcona, le 53rd Regiment (actuel Sherbrooke Hussars) investit les lieux. L’édifice est l’un des bâtiments publics les plus âgés de la ville. 

Vue de la rue Court, vers la rue William

Vers 1910, la rue Court est bordée de plusieurs résidences de style vernaculaire américain ou encore d’influence victorienne. La rue est très dynamique, portée par sa proximité avec la rue Dufferin. Au cours des décennies suivantes, plusieurs incendies et démolitions sont venus altérer l’allure de cette voie tracée dès 1836.

Vue à vol d'oiseau du secteur

Le petit quadrilatère des rues Montréal, Dufferin, William et Court compte plusieurs résidences unifamiliales ou à logements multiples, quelques bureaux ou points de service, mais aussi pas moins de quatre lieux de culte : l’église anglicane St. Peters, au coin des rues Montréal et Dufferin; l’église Plymouth United Church, juste en face; la Grace Chapel, au 263 rue Montréal; et l’église méthodiste Trinity United Church, au coin des rues William et Court. À noter que le décompte aurait été plus important s’il avait inclus la rue Montréal dans son entièreté. Photo : vers 1964.

L'église méthodiste Trinity United Church

Vers 1886, la communauté méthodiste quitte son église située au coin des rues King Ouest et Gordon, et s’installe à l’intersection des rues William et Court. L’église prend le nom de Trinity United Church à la suite d’une fusion des communautés méthodistes, congrégationalistes et presbytériennes en 1925. Elle demeure active jusqu’en 1971, année de sa fermeture. Photo : entre 1906 et 1911.

L'église Plymouth United Church

En 1855, la communauté congrégationaliste fait ériger une nouvelle église, la Plymouth Church, qui s’inspire du style renouveau classique. Au fil des années et des fusions, elle porte notamment le nom de Plymouth United Church (1925), puis de Plymouth Trinity United Church (depuis 1971). En 1989, l’édifice est classé immeuble patrimonial par le ministère de la Culture et des Communications du Québec. Il s’agit du plus vieux lieu de culte encore en fonction de Sherbrooke. Photo : vers 1974.

L'église anglicane St. Peters

L’église St. Peters est construite par la communauté anglicane entre 1900 et 1902. En fait, elle remplace une église en bois érigée en 1844, sur le même site. De style néogothique, l’église a une ouverture en ogive et sa façade est ornée d’une rosace. Elle est la chapelle officielle du 53rd Regiment. Depuis 2008, l’église appartient à la Fraternité Sacerdotale Saint-Jean l’Évangéliste.

Texte de l'audio

Madame : Mon cher monsieur Martin, vous allez finir par me convaincre d’opter pour une résidence en rangée!

Wilfrid Martin : Mon but est de vous montrer les possibilités, rien de plus. Mais comme je vous disais, ça peut être un bon compromis si vous ne trouvez pas exactement la maison de vos rêves, en attendant de la faire construire… Cette terrace est construite vers 1912 par deux associés en affaires, messieurs Fuller et Wigget. En 1917, William Henry Fuller devient le seul propriétaire. Quatre ans plus tard, il distribue, si je peux dire, les 4 habitations à ses 4 fils, James, Wilbur, Robert et Ernest. D’ailleurs, les 3 premiers se marient cette même année. Dans la famille Fuller, 1921, en fut une très occupée!

Madame : Ce n’est rien de le dire!
C’est intéressant, les bay-windows superposées : ça donne un peu un effet de tour, mais moins avancé qu’une vraie. Les corniches à consoles apportent aussi une belle finition au toit plat. Aussi, je trouve que le jeu de briques, sous la corniche et sur les côtés en façade est un détail intéressant.

Wilfrid Martin : Bien d’accord avec vous.

Madame : Oui, et je vous remercie infiniment pour vos explications, c’était très agréable et instructif: une chose est certaine, j’ai maintenant plein d’idées pour notre future maison… Je vais tâcher de faire un bon compte-rendu à mon mari plus tard aujourd’hui.

Monsieur Martin : Tout le plaisir est pour moi, madame Bourque!

Madame : Mais mon cher monsieur Martin, ça vient de me frapper : il y a plusieurs églises sur la rue Montréal, ou à proximité, comme l’église méthodiste sur le coin de la rue ici, mais aucune n’est catholique, je crois. Ce n’est pas que ça me dérange : la cathédrale Saint-Michel n’est pas trop loin, mais c’est surprenant pour une ville francophone…

Wilfrid Martin : En fait, il n’existe pas d’églises catholique dans ce quartier… À part la cathédrale Saint-Michel qui se trouve en haut de la rue Marquette, les paroisses du Perpétuel-Secours et de Sainte-Thérèse d’Avila sont les plus proches. La première est sur la rue Ontario et la deuxième au coin des rues Victoria et King Ouest.

Extrait de
Les Belles du Nord

Les Belles du Nord image circuit

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS

Directions pour me rendre