Le barrage no 4

Le développement industriel autour du barrage no 4


Une corsetterie bien installée au milieu de la rivière

La Eastern Townships Corset Manufacturing s’installe en plein centre de la rivière Magog en 1886. Six ans plus tard, la compagnie d’Octave Gendron déménage à Saint-Hyacinthe. Les locaux sont alors repris par la Royal Corset jusqu’en 1896. Photo : vers 1888.

Avant l'American Biltrite

Alors que la majorité des industries quittent les rives de la rivière Magog au début des années 1910, la Panther Rubber s’y installe en 1913. Dans un premier temps, elle s’établit dans les anciens locaux de la Moore’s Carpet Factory (devenue la Montreal Carpet Co. Ltd en 1910). La compagnie œuvrant dans le secteur du caoutchouc prend le nom d’American Biltrite en 1972. Photo : vers 1904.

Vue sur la rive gauche de la gorge vers 1910

Au début des années 1910, la Jenckes Lane est un complexe industriel encore important au centre-ville. On y trouve la Everest Spring Bed Company, située dans les anciens locaux de la Rand, mais aussi la Montreal Carpet Co. Ltd et une entreprise de fabrication de portes.

Texte de l'audio

Le barrage qui se trouve devant vous est communément appelé le barrage no 4. Une première version est construite en 1871, à l’initiative de la British American Land Company, aussi appelée la BALCo, qui désire relancer les activités industrielles du secteur. La Smith Elkins Manufacturing est également partie prenante dans la construction des nouvelles infrastructures. Elle achète même la partie nord du barrage à la BALCo, alors que celle-ci gère l’exploitation hydraulique de la partie Sud jusqu’en 1896.

Jusqu’aux début des années 1900, le barrage no 4 alimente plusieurs usines. Dans le secteur lié à la métallurgie, il y a notamment, la Smith Elkins, la Jenckes Machine et la Rand, toutes installées dans le secteur actuel de l’American-Biltrite. Par ailleurs, déjà au milieu des années 1880, la zone a atteint sa capacité d’accueil. Cet état de fait aurait dû contrecarrer les projets de la Eastern Townships Corset Manufacturing Co. d’obtenir des locaux plus grands près du barrage no 4, mais il n’en est rien. Alors, où la compagnie s’est-elle installée demandez-vous? Et bien, en plein centre de la rivière!

En effet, la compagnie de corsets fondée par l’homme d’affaires francophone Octave Gendron et le français Léon Dionais au début des années 1880 prend de l’ampleur au fil des années et doit se trouver de nouveaux locaux pour répondre à la demande. C’est qu’on y confectionne près de 600 corsets quotidiennement ! En 1886, la Eastern Townships Corset Manufacturing Co. s’installe donc au centre de la rivière Magog, sur un îlot rocheux situé un peu en amont du barrage no 4.

L’emplacement est magnifiquement situé, et on utilise la force hydraulique pour exploiter la manufacture. Les ouvrières canadiennes-françaises apprécient y travailler parce que les salaires sont décents, la machinerie neuve, mais aussi parce les directives se donnent en français, ce qui est exceptionnel dans le contexte de l’époque. Force est d’admettre, par contre, que l’humidité devait y être omniprésente…

Extrait de
D'un barrage à l'autre

D'un barrage à l'autre image circuit

Présenté par : Musée d'histoire de Sherbrooke

Directions pour me rendre

Téléchargez l'application BaladoDécouverte (pour Android et iOS) et accédez au plus vaste réseau francophone d’expériences de visites guidées en Amérique.