La passerelle des draveurs

Question de drave et de ski nautique


Vue du Mill Pond et de l’usine Paton

De la fin des années 1830 à 1919, la rivière Magog est, au printemps, le théâtre de la drave qui mène les billots de bois du canton d’Orford jusqu’à la scierie de la BALCo. Photo : 1898.

L'équipe canadienne de ski nautique en 1967

Lors du championnat mondial de ski nautique présenté au lac des Nations en 1967, l’équipe nationale canadienne compte bien batailler fermement pour une place sur le podium. Le champion canadien Jean Perreault (à l’extrême gauche) participe aux compétitions. Après sa carrière sportive, il fera le saut en politique. Monsieur Perrault est maire de Sherbrooke de 1994 à 2009. Tirée du Programme officiel du 10e championnat mondial de ski nautique (1967).

Texte de l'audio

La passerelle des draveurs sur laquelle nous nous trouvons s’avance depuis 2005 sur le Lac des Nations. Nous avons ici deux toponymes qui méritent quelques précisions, ne trouvez-vous pas?

Tout d’abord, même si la drave n’a pas été une activité très importante à Sherbrooke, contrairement à d’autres régions du Québec, elle a tout de même existé. En effet, de 1837 à 1919, une scierie, fondée par la British American Land Company, ou BALCo, est en activité dans la partie Haute Ville de Sherbrooke : elle est installée à l’entrée de la gorge de la rivière Magog et est alimenté par l’ancien barrage Goodhue, puis par le barrage no 1. La drave a lieu au printemps. À ce moment, les billots de bois débutent leur flottaison à la rivière des Cerises, en passant par le Petit Lac Magog, pour finalement terminer leur chemin sur la rivière Magog, jusqu’à la gorge. Pendant longtemps, la portion de la rivière Magog servant de réservoir au premier barrage de la gorge est appelée Mill pond ou encore « étang Paton ».

Lorsque Sherbrooke se qualifie pour devenir la ville-hôte des Championnats mondiaux de ski nautique qui aura lieu en août 1967, le nom du plan d’eau sur lequel les compétions se dérouleront devient un peu problématique. Il est évident que cette portion de la rivière Magog, au visage de lac depuis l’érection du nouveau barrage Paton en 1927, nécessite un nom. Le toponyme Lac des Nations est alors choisi : il se veut moderne et accueillant. En effet, dans le cadre des Championnat mondiaux de ski nautique, 25 pays – ou nations – se rejoignent à Sherbrooke, alors que 86 athlètes s’affrontent au cours des épreuves de slalom, de saut, de figures et au cours d’épreuves libres, en solo ou en équipe. Pour la petite histoire, c’est l’équipe américaine qui est sacrée championne des nations, remportant ainsi un huitième titre en dix ans; la France termine seconde et l’équipe du Canada, dont fait partie le jeune Jean Perreault, récolte une satisfaisante troisième place.

Extrait de
D'un barrage à l'autre

D'un barrage à l'autre image circuit

Présenté par : Musée d'histoire de Sherbrooke

Directions pour me rendre

Téléchargez l'application BaladoDécouverte (pour Android et iOS) et accédez au plus vaste réseau francophone d’expériences de visites guidées en Amérique.