La Sapinière

La Sapinière, sa façade et ses jardins

La Sapinière, sa façade et ses jardins.

Vers 1900, Augustin Durnford, inspecteur à la Banque Molson, décida de se faire construire une résidence secondaire à proximité de celles des hommes d’affaires qui s’étaient établis à Cacouna entre 1863 et 1875.  Au tournant du siècle, le mouvement pittoresque, qui prônait un retour à la nature, influençait non seulement le mode de vie, mais aussi l’architecture.  Monsieur Durnford opta pour une villa romantique dont les lignes et la décoration s’harmoniseraient avec l’environnement.

Source photo:
Coll. Mme Rémy Belle


Pignons de La Sapinière

Pignons de La Sapinière.

Quatre pignons-frontons, inspirés du style néogothique et décorés de dentelles de bois de style victorien, accentuaient la verticalité de la façade.  Du côté du fleuve, des galeries soulignaient les deux étages et reliaient l’ouest de la maison d’été à l’entrée des maîtres, au sud.  La famille Durnford habita cette demeure pendant une vingtaine d’années avant de la céder à la famille d'Handbury A. Budden.

Source photo:
Coll. Mme Rémy Belle
Dessin du mur-pignon: Lynda Dionne, 1992


Louis Riel et François-Xavier Lemieux

Louis Riel et François-Xavier Lemieux.

Lorsque François-Xavier Lemieux, sous-ministre provincial des Terres et Forêts, acheta la propriété, en 1939, il fit rénover la maison par son voisin, le menuisier Alphonse Bérubé.  La famille Lemieux avait plusieurs fois séjourné dans une autre maison du village quand François-Xavier était jeune.  Pendant ses vacances, le jeune homme descendait parfois de Québec à bicyclette pour venir rejoindre les siens.  Son père, Sir François X. Lemieux (que l’on peut voir sur la photo), avait été l’un des avocats de Louis Riel, en 1885, et il fut juge en chef de la cour supérieure de la province de Québec, de 1911 à 1932.  Ce sont les Lemieux qui baptisèrent La Sapinière, cette villa qu’ils conservèrent pendant 20 ans et où ils accueillirent de nombreuses personnalités du monde politique.

Source photo:
Portrait de Louis Riel, peint en 1886 (après sa mort), Archives de l’Université du Manitoba, référence # PC 107
Photographie de Sir François X. Lemieux




Extrait de
La grande randonnée

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS