4121, 4e Avenue

Premier quartier général des francophones

Le restaurant No Pop Shop, aujourd’hui remplacé par Antoinette's, a été  le premier quartier général des francophones de 1979 à 1983.

Crédit photo : Edith Bélanger

Premier quartier général des francophones

Ce tableau était bien connu des habitués du restaurant No-Pop-Shop puisqu’il en décorait les murs.

Pendant cette période, la population francophone était hétéroclite; des « tripeux », jeunes Québécois de la contre-culture, fraîchement arrivés se mêlaient aux mineurs établis au Yukon depuis un moment — dont plusieurs venaient de perdre leur emploi alors que les mines fermaient leurs portes. C’est à ce moment que l’idée de créer l’Association franco-yukonnaise a germé.

Photo : Tableau No Pop Shop
Crédit photo : Stéphanie Chevalier

Première revendication des francophones — le hockey

C’est en 1979 que des francophones ont commencé à se regrouper dans l’espoir de regarder les soirées du hockey en français.

Lettre à la direction de Radio-Canada :
Le 20 novembre 1980
Cher Monsieur,
Nous, francophones et autres intéressés de Whitehorse, Yukon, avons le plaisir de vous présenter une requête qui nous tient bien à cœur : Nous voulons des programmes de français de radio et télévision. […]
Nous croyons comprendre toutefois qu’un tel projet ne peut être réalisé immédiatement. Nous prions Radio-Canada de le retenir pour un avenir pas trop éloigné. Mais en attendant nous vous prions de permettre à la compagnie WHTV de Whitehorse de diffuser par câbles déjà en place des programmes français qu’elle peut capter par satellite. […]
Merci de votre bienveillance,
Les francophones du pays vraiment « d’en haut », du Yukon

Source : Archives de l’Association franco-yukonnaise




Extrait de
Whitehorse francophone

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS