L’éducation en français au Yukon

Premiers programmes d’enseignement en français

L’École élémentaire de Whitehorse, devant laquelle vous vous trouvez, offre un programme d’immersion en français depuis 1981. C’est aussi dans cet établissement scolaire qu’a été offert le premier programme d’éducation en français langue première de 1984 à 1990. Il a débuté avec 34 élèves, répartis en deux classes.

Crédit photo : Stéphanie Chevalier

L’École Émilie-Tremblay

L’École Émilie-Tremblay porte ce nom en mémoire de l’une des premières femmes blanches à se rendre au Klondike, à la fin du 19e siècle. L’école est actuellement localisée dans le quartier Copper Ridge et accueille plus de 250 élèves de la prématernelle à la douzième année (4 à 18 ans). Elle est la seule à offrir le programme de français langue première sur tout le territoire du Yukon.

L’Académie Parhélie a vu le jour en 2007. Ce programme d’études secondaires francophones met l’accent sur le plein air et les arts visuels. Ce programme est actuellement offert dans les locaux de l’École Émilie-Tremblay et la construction d’une école secondaire (lycée) devrait commencer d’ici 2019.

Crédit photo : Commission scolaire francophone du Yukon

La Garderie du petit cheval blanc

La Garderie du petit cheval blanc, quant à elle, a ouvert ses portes en 1989 suite aux besoins exprimés par la communauté francophone yukonnaise. Située près de l’École Émilie-Tremblay, elle fonctionne au maximum de sa capacité en accueillant plus de 50 enfants.

Photo : enfants à la garderie
Crédit photo : Commission scolaire francophone du Yukon

Commission scolaire francophone du Yukon

La Commission scolaire francophone du Yukon (CSFY) est responsable de l’éducation en français langue première au Yukon. À l’heure actuelle, trois programmes sont offerts par la CSFY : primaire (École Émilie-Tremblay), secondaire (Académie Parhélie) et l’enseignement à domicile (École Nomade). La CSFY a été créée en 1996 alors que les premiers élèves qui avaient suivi leur scolarité en français à l’École Émilie-Tremblay terminaient leur cursus secondaire.

En 2009, la CSFY a entrepris un recours judiciaire contre le gouvernement du Yukon pour obtenir la pleine gestion scolaire. Aujourd’hui, la commission et le gouvernement du Yukon travaillent ensemble pour trouver des solutions négociées et pour accompagner la construction d’une école secondaire francophone.

Crédit photo : CSFY



Extrait de
Whitehorse francophone

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS