La chapelle et l'église

Église de Saint-Alfred

L'église de Saint-Alfred, construite en 1931. Le curé Eusèbe Labbé, lors de l'assemblée des marguilliers de la Fabrique  adoptèrent une résolution pour emprunter un montant de 25 000$ à 5% d'intérêts. C'est l'architecte Charles Dumais qui a préparé les plans de cette église.  Un bâtiment de 120 pieds de long par 50 pieds de large.  Le contrat de construction a été donné à un entrepreneur de Saint-Victor au montant de 28 490$, étant la plus basse des soumissions.  Pour combler le financement, les marquilliers ont organisé des activités, tels que soirée de danse, jeux, cartes et ventes de pâtisseries.    Les premiers curés de la paroisse de Saint-Alfred furent, Pamphile Roy (janvier à octobre 1926), Horace Labrecque (de 1926 à 1928), Eusèbe Labbé (de 1928 à 1935), Napoléon Gariépy (de 1935 à 1936), Charles-Eugène Langelier (de 1936 à 1943) et Arthur Nadeau (de 1943 à 1953).

Actuellement, des messes y ont lieu de 9h à 10h, un dimanche sur deux.

Source : Fabrique de Saint-Alfred


La chapelle 1915-1931

Les autorités paroissiales de Saint-François décidèrent de faire construire une chapelle afin de desservir adéquatement les résidents du rang Sainte-Marie et des environs. Bâtie à côté de l'église actuelle dont le terrain d'une superfice de 275 pieds par 200 pieds fut donné par Alfred Veilleux.  Lors de sa démolition, les fenêtres ont été données à la paroisse de Saint-René.  Durant les premières années d'existence, Saint-Alfred était desservi par l'entremise d'une mission, c'est-à-dire par la présence d'un missionnaire.  Le premier curé résidant, l'abbé Pamphile Roy, dut se contenter d'une chapelle pour ses offices religieux.

Source : Fabrique de Saint-Alfred


La chapelle intérieure

Très fréquent à l'époque, c'est par une corvée collective qu'on construisit cette chapelle en 1915.  Ludger, Adélard Fecteau de même que Majorique Gilbert contribuèrent grandement aux travaux.  Et les moulins à scie des Fecteau ont largement fourni en bois de toutes sortes. Durant les offices religieux, les paroissiens ayant du talent s'occupaient de la chorale dans la chapelle.  Notamment, on souligne la présence d'Odilon Fecteau et de Siméon Veilleux.  À l'époque, on chantait un chant équivalent au grégorien, le pain-chant.

Source : Fabrique de Saint-Alfred


L'église de Saint-Alfred

Visite de Saint-Alfred avec Normand Delessard

Extrait de
Saint-Alfred | Circuit patrimonial de la MRC Robert-Cliche

Saint-Alfred | Circuit patrimonial de la MRC Robert-Cliche image circuit

Présenté par : Municipalité de Saint-Alfred

Directions pour me rendre

Téléchargez l'application BaladoDécouverte (pour Android et iOS) et accédez au plus vaste réseau francophone d’expériences de visites guidées en Amérique.