Maison de pierre de Coride Bélec

La maison de pierre de Corid Bélec (1973)

Coride Bélec (1889-1958)  épouse en 1915 Rose Richer et de ce mariage naissent 6 enfants. Déménageur de pianosde métier à Montréal Il achète la terre des Legault vers 1933. Le lot s'étend du bureau de poste actuel jusqu’au pont de Mont Rolland. Durant la crise, ils vendent les produits de la ferme, devant leur domicile.  Ils opèrent aussi un commerce de livraison de blocs de glaces, tenu par un de ses fils Gaston, pour tenir leurs aliments au frais. Le réfrigérateur n’est pas encore né.

Avec l’agrandissement de la voie publique, Coride recule la maison de 15 pieds et condamne par le fait même le puits devant la maison. Lorsque municipalité de Sainte-Adèle prit de l'expansion, il cède ses terrains un à un et par la même occasion attribue un site à chacun de ses enfants pour s’y établir. Puis en 1947, il déménage dans une maison de pierre construite sur le terrain voisin.

Bélec décède en 1958 à l’âge de 69 ans. Tout près de son ancienne demeure, une rue porte son nom. Plusieurs pionniers de Sainte-Adèle se voient décerné cet honneur au fil des ans.

La maison de pierre, bien que dissimulée derrière un arbre majestueux, conserve beaucoup d’éléments d’origine. Les fenêtres à carreaux témoignent des matériaux utilisés à l’époque. L’avant-toit métallique protège la galerie à l’étage. On retrouve un jeu de consoles décoratives sous la poutre de la galerie.

La maison est sise au 975, rue Valiquette.

La maison de pierre

Publication de la vente de la maison de pierre.

Robert Bélec et sa femme Rolande (1952)

Robert Bélec, fils de Coride Bélec et Rose Richer, et sa femme Rolande (1952).

La maison de pierre (2016)

La maison du 975 rue Valiquette, aujourd'hui.



Extrait de
Histoire & Patrimoine | Sainte-Adèle des Pays-d'en-Haut

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS