Au bout de la rue Bourdon

Histoires de sports

La visite de la rue Bourdon en vaut largement le détour ! Lorsque vous portez votre regard au nord, en direction de la rue des Érables, ce n’est pas un bâtiment patrimonial – comme l’on s’attend à en retrouver dans un parcours historique – qui se trouve devant vous, mais plutôt une maison de construction plus récente. Mais quel trésor historique peut bien cacher cette prise de vue ?

S’ouvre ici un autre chapitre de l’histoire du bourg Saint-Louis, celui des sports, plus particulièrement ceux où les Neuvillois se sont illustrés.

Photo : François Robitaille

Le hockey : un sport prisé de tous

Ici se trouvait la patinoire, en plein cœur du bourg Saint-Louis. La photo ci-dessus a été prise en 1915 et nous montre l’équipe de Neuville s’opposant à une équipe composée d’employés du bureau des postes de Québec.

Cette photo est instructive à plusieurs égards. Elle nous renseigne sur la popularité du hockey à Neuville au début du 20e siècle, alors que les spectateurs sont très nombreux (on peut en compter au moins 70).

Plus subtilement, elle fait aussi état d’une pratique courante à l’époque, qui consistait à faire payer 10 cents aux spectateurs qui souhaitaient voir le match. À quoi pouvait bien servir le grand drap blanc disposé sur des perches derrière l’assistance ?

Certains spectateurs prenaient place sur la rue des Érables (on en voit quelques-uns sur la photo), juste en haut de la patinoire, pensant ainsi pouvoir regarder la partie gratuitement. C’est donc pour cacher la vue aux spectateurs qui ne payaient pas que les draps étaient installés.

Photo : Société d’histoire de Neuville

Le hockey : un sport où les Neuvillois excellaient


Les Neuvillois excellaient-ils au Hockey ? La photo ci-dessus nous prouve que oui.

Pratiquer le hockey au sein de la ligue portneuvoise n’était toutefois pas si simple à l’époque, alors que les déplacements des joueurs et des spectateurs d’un village à l’autre, soumis aux rudes conditions de l’hiver, se faisaient en carriole.

Photo : Société d'histoire de Neuville
 

Après le hockey : le ballon sur glace

À partir du début des années 1960 jusqu’au début des années 1980, c’est le ballon sur glace (ou ballon-balai) qui est devenu  populaire à Neuville, avec le soutien, comme principaux commanditaires, notamment de Gaston Delisle (propriétaire de l’Auberge du Grand Quai) et de Maurice Grenier (propriétaire de Primes de Luxe). Et au même titre que pour le hockey, les Neuvillois y ont nettement excellé.

Les manchettes du Portneuf-Presse témoignent bien des succès de l’équipe de ballon-balai de Neuville, qui porte alors le nom de « Loisirs de Neuville ».

L’équipe fait les gros titres de l’édition du 9 mars 1961, pour ses performances éclatantes lors du tournoi régional.

Le long article alors consacré aux prouesses des nouveaux champions régionaux ne manque pas de souligner la qualité des « plus fanatiques des partisans » neuvillois.

Après le hockey : le ballon sur glace

Après quelques saisons moins éclatantes, l’équipe de Neuville revient en force en 1973, où elle remporte de nouveau les honneurs au niveau régional, comme nous l’apprend cet extrait d’un article du Portneuf-Presse du 16 avril (voir l'image ci-dessus), signé par Denis Angers.

En 1979, l’équipe de ballon-balai de Neuville atteint le sommet : elle remporte les championnats provinciaux.

Extrait de
Histoires de Neuville | La vie au bourg Saint-Louis

Histoires de Neuville | La vie au bourg Saint-Louis image circuit

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS

Directions pour me rendre