Église St. Mark

La famille Waters

Depuis la fondation de la Ville, les colons Noirs ont fait des racines dans la communauté. Une ancienne famille de racines Africaines est la famille Waters. Humphrey Waters Sr; sa femme Ann et ses fils James et Humphrey Jr. ont déménagé à Newark (Niagara-on-the-Lake) en 1794 de Kingston dès avoir reçu des concessions de terre. Il est très probable que Humphrey Sr. était blanc et que Ann était Noire. Humphrey Sr. n’est jamais identifié comme Noir dans aucun de ses registres fonciers. Mme Waters est notée comme étant une « une femme nègre » dans le registre de sépultures de St. Mark. 

Humphrey Sr. et Ann  se sont installés à Newark vers 1794, ayant vécu au Québec, possiblement Detroit, et ensuite différentes localités le long de la rive nord du Fleuve du St. Laurent.  Humphrey est décédé en 1807 et une mort Mme. Waters, probablement Ann, est enregistrée en 1802. La famille Waters furent des membres de l’Église Anglicane St. Mark  dont les dossiers nous aident à en savoir plus au sujet de la famille.

James Waters et Humphrey Waters Jr.

Humphrey Sr. et sa  femme Ann avaient deux fils, James et Humphrey Jr. James est né vers 1773, tandis que Humphrey Jr. est né entre 1776 et 1780.  James a épousé Clarissa Sorrell le 17 décembre 1811. Humphrey Jr. et Catherine Servos se sont mariés  avant 1809 lorsque leur premier fils John est né.

Une déclaration de 1843 pour le couple a noté qu’ils vivaient comme mari et femme pour 35 ans. Les deux couples sont identifiés dans les dossiers de St. Mark comme « de couleur ». Selon le lignage familial, Catherine Servos était blanche, donc seulement Humphrey Jr, qui était biracial, avait ascendance directe Africaine qu’il pouvait transmettre à leurs enfants. James fut biracial et sa femme Clarissa Sorrell est probablement la femme baptisée par Rév. Addision en 1802, qu’il a identifié comme « une fille nègre ».

James et Humphrey ont servi avec le Corps de Couleur durant la guerre de 1812, avec environ 55 hommes Noirs, y compris Richard Pierpoint.  James a été nommé Sergent dans le Corps de Couleur tandis que Humphrey Jr. a servi comme Caporal.

Lorsque les Américains ont attaqué Fort George au mois de mai 1813, ils ont pris la Ville de Niagara et l’ont incendiée avant de se retirer au mois de décembre de cette année. Durant l’occupation Américaine, la Ville et les terres agricoles environnantes étaient principalement habités par les femmes et les enfants  et les hommes trop vieux pour lutter.  La femme de Humphrey Waters, Catharine, et leurs trois enfants se sont retrouvés dans la misère lorsque leur ferme était pillée par des soldats Américains qui cherchaient de la nourriture et des vêtements. Ils ont été arrachés de leur foyer et devaient recevoir des fonds de charité et de la nourriture du Révérend Addison de l’Église St. Mark.

Au printemps de 1814, Catharine et Clarissa, tous deux, ont donné naissance à des fils. La grossesse et l’accouchement en temps de guerre n’aurait pas été facile. Le fils de James et Clarissa fut baptisé par Révérend Addison le 26 juin 1814. Malheureusement, l’enfant n’a pas vécu longtemps, et il fut enterré en Novembre la même année. Les quatre fils de Humphrey et Catharine (Joseph, Daniel, John, William) furent baptisés par Révérend Addison le 6 septembre de cette année.

En 1816, Humphrey Waters Jr. a présenté une demande d’indemnisation quant à la guerre pour la propriété et les récoltes perdues pendant la guerre. A partir de juin 1823, il n’avait pas encore reçu indemnisation pour ces pertes. Lui et son frère James ont eu beaucoup de difficulté à reconstruire leurs vies, mais  éventuellement les familles ont pu reconstruire leurs maisons et leurs fermes.

Humphrey Jr. a reçu une concession de terre à Oro Township, Comté de Simcoe, qu’il a loué à d’autres. James  a passé des années essayant d’obtenir des lettres patentes pour des terres dans la région de Kingston qui avaient été possédées par leur père décédé. James est mort vers 1840. Son frère Humphrey est tout simplement disparu des dossiers historiques. Il y a la possibilité que Humphrey Jr. pourrait avoir été capturé et vendu comme esclave, soit durant une visite à New York, ou de la région du Niagara, où il apparait que des chasseurs d’esclaves agissaient même au nord de la frontière.

Liste de Propriétaires de Lots le 11 mai 1795 Newark

Cette liste de propriétaires a été établie en 1795 dans la Ville de Newark, de nos jours Niagara-on-the-Lake. A la fin de cette liste vous allez voir Humphrey Waters et Jas (James) Waters.

Les hommes possédaient les terrains 325 et 368. Le terrain 325 était situé au coin des rues King et John, tandis que le terrain 368 fut situé au coin des rues King et Anne. Les lots étaient situés l’un à côté de l’autre dans un secteur de la ville qui fut connu sous le nom de « le Village de Couleur ».

John Waters et Daniel Servos Waters

Les descendants de Humphrey et James ont eu ensuite des vies pleines et intéressantes. Humphrey Jr. et sa femme Catherine avaient quatre fils, y compris John Waters et Daniel Servos Waters.

Daniel était propriétaire et gérait une grande écurie sur la rue Regent. John était un propriétaire et il était conseiller municipal pour six ans. Il fut élu comme conseiller municipal en 1874.  John a augmenté ses propriétés foncières initiales en achetant plusieurs lots et il était un agriculteur réussi. Il a obtenu un permis de taverne en 1871, 1872 et 1873. La mort de John en 1880 était consignée dans les minutes du Conseil Municipal :

« Conseiller
Alors que cela a plu à la Divine Providence d’enlever par la mort un des nôtres. Il est Résolu que comme hommage de Respect à la mémoire du défunt John Waters Esquire que le Conseil suspend ses travaux jusqu’à demain soir à 20 heures et assistera à ses funérailles comme un Corps (sic) Porté [des Porteurs]. »

John Waters fut enterré au cimetière St. Mark. La famille Waters, comme autres familles ont des racines de plusieurs générations.

La tombe de John Waters

Voici ce qui est écrit sur la tombe de John Waters à l’Église St. Mark. Nous pouvons lire :

A la mémoire vénérée de John Waters Mort 8 Octobre 1880 Agé 72 Ans

Ce monument est partagé avec sa femme Sarah qui est décédée le 15 mars 1881 à l’âge de 58 ans.

Cette tombe est située dans la partie nord du cimetière.

L’Église St. Mark et Révérend Robert Addison

Deux semaines avant Lieutenant-Gouverneur Simcoe est arrivé, le ministre Anglican Robert Addison est arrivé à Niagara. Sa paroisse couvrait le plus gros de la région du Niagara et inclurait Niagara-on-the-Lake, Grimsby et Beamsville. Le bâtiment de l’église fut construit en 1802 et suite à la Guerre de 1812 était partiellement reconstruit en raison des dommages subis durant la retraite Américaine en décembre 1813.

Durant sa carrière entre 1792 et 1832, Addison a célébré des baptêmes, a célébré des mariages et a rendu des services de funérailles, et a documenté ces statistiques essentielles dans les registres paroissiaux. Dans ses registres, il identifie  des esclaves et des Noirs libres pour qui il a fourni des services. Par exemple, six mois après son arrivée, il baptisa Jane, la fille de Peter Martin, qui fut l’esclave du Lieutenant-Colonel John Butler. Ses dossiers confirment aussi l’existence de l’esclavage des Africains. En février 1797, il a marié Moses et Phoebe, des esclaves de William Jarvis.

Chercheur de liberté William Riley est aussi enterré au Cimetière St. Mark.



Extrait de
Voices of Freedom | Histoire des Noirs à Niagara-on-the-Lake

Voyez le circuit complet avec l'application BaladoDécouverte gratuite pour Android et iOS