Façade de la cathédrale de Mont-Laurier

La cathédrale Notre-Dame-de-Fourvière


Une perte inestimable

Ce joyau patrimonial inauguré le 1er octobre 1919 est la proie des flammes le 1er février 1982. En cette fin d'après-midi, une épaisse colonne de fumée noire s'élève tout à coup du centre-ville dans le ciel blanc d'hiver. La perte de ce bâtiment s'estime à plus de deux millions de dollars. 

Pour la population, la perte est inestimable. Toute la communauté est en deuil, pratiquants comme non-pratiquants. En raison de la violence inouïe du brasier d’origine criminelle, tout disparaît, dont les vitraux et les boiseries renommés pour leur grande beauté. 

Un joyau partiellement conservé

Tout est détruit, sauf la façade, qui a pu être conservée après avoir été restaurée. À l’intérieur même des ruines de la cathédrale devenue l’emblème du patrimoine culturel de Mont-Laurier, une nouvelle église est construite en 1984. 

Le 12 mai 1985, elle est consacrée à l'occasion du centenaire de l'arrivée des premiers colons à Mont-Laurier, appelé alors Chute-à-l’Orignal. Depuis 1997, elle arbore de jolis vitraux inspirés de ceux d’origine grâce à de généreux donateurs.

« Des saintes colères, faut en faire, sinon on s’fait manger la laine su l’dos. »
- Curé Labelle

La ville de Mont-Laurier fait partie de la Route du Lièvre Rouge, un circuit touristique élaboré par la Société d'histoire et de généalogie des Hautes-Laurentides.  

Extrait de
La Route des Belles-Histoires

La Route des Belles-Histoires image circuit

Présenté par : Tourisme Laurentides

Directions

Téléchargez l'application BaladoDécouverte (pour Android et iOS) et accédez au plus vaste réseau francophone d’expériences de visites guidées en Amérique.